Lavande    Découverte    Jardin botanique    Lecture    un CLIC sur les logos, les images ou les liens pour accéder aux pages

 


La fille du jardinier du parc Borelli a hérité de son père la passion des plantes. Après avoir créé un jardin extraordinaire à La Garde Adhémar, elle vient de concevoir un magnifique herbier, où la précision botanique n'exclut pas la poésie bucolique.

 

 

 

 

 

REPÈRES

1947

Naissance à Marseille, son père Marius Di Paola est jardinier en chef au parc Borelli

1983 - 2001

Adjointe au maire de La Garde Adhémar

1990

Crée le jardin botanique de
La Garde Adhémar

Novembre 2001

Parution de
l' "Herbier des champs et des chemins"
(Ed. Aubanel - La Martinière)

Le magazine du Conseil général
de la Drôme

janv. / fév. 2002

Il faut cultiver notre jardin ! Danielle ARCUCCI  n'a pas attendu "Zadig" pour le mettre en pratique cet excellent conseil.
Mais contrairement au héros voltairien qui, par le biais de cette maxime, affirme son intention de ne plus se mêler des affaires du monde, la "jardinière de La Garde-Adhémar" explique, elle, que son plus grand bonheur est d'offrir à chacun l'occasion de découvrir le monde merveilleux des plantes. C'est donc dans cet esprit de cadeau et de partage qu'elle a conçu –à la demande d'une grande maison d'édition– un magnifique herbier, qu'elle a voulu accessible à tous, mais que les connaisseurs apprécieront également pour la précision des explications et de remarquables illustrations, signées Catherine-Marie Chapel.

Et il suffit de parcourir quelques lignes de cet "Herbier des champs et des chemins" pour comprendre que Danielle Arcucci y a semé, au fil des pages, des graines d'une folle passion pour ces herbes et ces plantes qu'elle aime d'un amour –c'est elle qui le dit– quasi maternel : « Ne me demandez pas si j'ai une plante préférée, je les aime toutes. Chacune d'entre elles est unique et recèle des secrets insoupçonnés qu'il faut prendre le temps de découvrir. Les simples ne sont pas toujours aussi… simples que cela».

Le jardin de son père
A la racine de cette inclination, il y a son enfance dans le Marseille d'après-guerre, illuminée par son père, jardinier en chef du jardin botanique du célèbre parc Borelli :  « Un personnage à la Pagnol, qui prenait le temps de s'arrêter pour s'émerveiller devant un plan de pissenlits en fleur. Ma plus grande joie était de l'accompagner à son travail, de l'écouter me raconter la vie privée des fleurs, des histoires merveilleuses où la botanique se mêlait à l'histoire, la mythologie, la géographie.
Il m'a fait découvrir l'univers intime des plantes, m'a appris à les connaître, à les comprendre et à les respecter.
De ces moments précieux, j'ai tiré plusieurs enseignements : tout d'abord l'humilité. Nous avons encore beaucoup à apprendre des plantes, notamment pour la recherche médicale. Ensuite, j'ai compris qu'on ne devait pas garder égoïstement un savoir, mais qu'il fallait le partager, l'offrir.
Et aujourd'hui, je vous assure que je me sens riche de ce que j'ai donné ».

Pomone de La Garde
Et Danielle a beaucoup donné, toujours bénévolement, toujours gratuitement. Adjointe au maire durant dix-huit années, elle n'a ménagé ni son temps, ni ses efforts pour sa commune et ses concitoyens.
En 1990, son jardin secret –sa passion pour la botanique– devient publique, quand l'équipe municipale lui demande d'aménager un terrain situé en contrebas de la magnifique église Saint-Michel, et d'où l'on jouit d'un point de vue exceptionnel sur la vallée du Rhône.
Telle Pomone, déesse des jardins, Danielle Arcucci se met immédiatement au travail, nullement rebutée par l'ampleur de la tâche, et fait naître un extraordinaire jardin de plantes aromatiques et médicinales... ouvert gratuitement au public.
La visite est libre ou commentée par Danielle qui, à sa manière, avec beaucoup de poésie et un brin d'humour, raconte à petits et grands la fabuleuse histoire de dame lavande, de l'églantine ou du coquelicot. Les promeneurs repartent conquis, avec le sentiment très satisfaisant d'avoir appris quelque chose.
Le bouche à oreille fonctionnant à merveille, le jardin de La Garde Adhémar figure désormais dans plusieurs guides spécialisés.

Mignonne, allons voir si la rose…
Ce n'est donc pas par hasard si, voici presque un an, les prestigieuses éditions de La Martinière ont sollicité Danielle Arcucci pour la rédaction d'un herbier.
« Avant d'accepter, j'ai beaucoup hésité. Mon mari m'a encouragée à accepter, il sait que j'aime les défis. Alors j'ai dit oui, à condition cependant que l'ouvrage soit destiné à tous, qu'il donne envie à toute la famille de faire ensemble une balade en forêt ou à la campagne, pour qu'ensuite il soit un livre de souvenirs d'instants privilégiés ».
L'éditeur a accepté, et Danielle s'est enfermée dans son salon... prière de pas déranger !
Dans la préface de l'ouvrage, Dominique Massad, obtenteur de roses chez Guillots, raconte la belle et grande passion de Danielle Arcucci… dont il a souhaité donner le nom à une rosé de la célèbre Maison.
« Mais pourquoi » ? a t-elle demandée, très émue.

« C'est simple, a répondu le "Papa des rosés", elle te ressemble, elle est capable d'éclairer les jours gris et puis, elle a un cœur comme le tien, gros comme ça ».

Isabelle CARRA
photo Claire Matras

Le jardin des plantes aromatiques et médicinales
26700 LA GARDE ADHÉMAR
Office de Tourisme – tel. 04 75 04 40 10

site officiel de
La Garde Adhémar

autre site

plan du site


LAVANDE


DÉCOUVERTE

un clic ICI pour voir les mises à jour